top of page
logo VISCONTI
  • LinkedIn
logo-EMCC
  • Photo du rédacteurAndré LECHAT

05 - LE COLLECTIONIST OU LE PHOENIX FLAMBOYANT

Dernière mise à jour : 1 sept. 2023




VISCONTI TALKS - Épisode 05



Dans ce nouveau podcast des VISCONTI talks, Hubert Reynier nous présente Max Aniort, une personnalité solaire, qui affectionne la rencontre, les histoires et les personnes.

Tous deux définissent les contours de cette jeune entreprise, qui n’est pas seulement une agence de locations de villas de luxe et de conciergerie haut de gamme, mais qui a avant tout pour vocation d’offrir à ses clients le rare, dans des moments hors du temps.

visconti partners, visconti talks, visconti podcast, andré lechat, coach professionnel, coaching professionnel
visconti partners, visconti talks, visconti podcast, andré lechat, coach professionnel, coaching professionnel

ou sur

Hubert Reynier, Fondateur de Visconti, accueille aujourd’hui Max Aniort, dirigeant du Collectionist, autour de la thématique du phénix représentant la longévité et la capacité à renaître de ses propres cendres.


L’histoire de l’entreprise Le Collectionist


Le Collectionist propose à ses clients des expériences sur mesure de vacances extraordinaires dans des maisons privées avec des services compris. L’industrie du voyage est en changement et les clients souhaitent à présent se retrouver dans des lieux leur appartenant, ayant une certaine intimité.

C’est dans cette optique que le Collectionist a été créé il y a huit ans. Ils ont d’abord commencé par réunir les plus belles maisons, puis ont ajouté des services (location de voiture, chef cuisinier, sorties diverses…) et aujourd’hui ils proposent aussi d’organiser des évènements.

La société compte aujourd’hui 200 personnes et atteindra environ 100 millions de volume d’affaires cette année. Ils sont actuellement en train de réfléchir à un plan à dix ans.

L’entreprenariat n’est pas un long fleuve tranquille et le Collectionist a eu ses moments difficiles :

ils ont cherché à définir leur business model, à trouver le moyen d’être profitable… Ils ont relancé la société. Étant dans le secteur du voyage, 2020 a été une année compliquée pour eux, ils ont dû réfléchir à la manière de réinventer leur business. L’image du phénix est bien choisie car une entreprise a plusieurs vies, comme le phénix qui renaît de ses cendres.

Le sentiment de Max Aniort sur le marché du tourisme de luxe est que c’est un milieu très résilient et que les clients ne consomment plus le voyage de la même manière qu’il y a quelques années.

En termes d’équipe, il y a une forte énergie qui circule au Collectionist. Il y a beaucoup de respect, de confiance entre les collaborateurs. Selon Max Aniort, la qualité de travail est importante pour soi, pour les clients mais aussi entre collègues.

Max Aniort possède un Board très efficace qui le motive et le pousse au besoin. Animer un Conseil d’Administration représente beaucoup de travail et il faut que cela soit basé sur des valeurs. Le côté reporting est essentiel. Le Conseil d’Administration doit être aligné avec les intérêts de l’entreprise mais aussi ses ambitions de l’instant.

Le style de leadership de Max Aniort :

  • Être transparent

  • Comprendre le projet global de l’entreprise

  • Engager autour de la vision de l’entreprise

Le conseil de Max Aniort pour être un bon dirigeant :


Lors d’un recrutement, procéder à un call avec la personne. Afin d’être sûr que la personne s’inscrit dans les valeurs de l’entreprise, également, prendre du temps pour ce nouvel arrivant. Il faut donc participer un maximum au recrutement pour filtrer et engager les personnes.

Son plus grand enseignement en tant que dirigeant :


Max Aniort trouve qu’être dirigeant englobe plusieurs métiers. Il y a des cycles de vie dans une société, le métier change alors à chacune des étapes, des changements, cela les oblige à se réinventer. Pour cela, l’engagement de chacun est nécessaire. Max Aniort est heureux et reconnaissant envers ses équipes. Il a la volonté de connecter avec elles.

bottom of page